Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Jours après jours

 

Compte rendu de la CAPD du 12 mars 2015 :

Circulaire du Mouvement - Candidatures CAPA SH

 

Formation Magistere et CHSCT : les CHSCT doivent être entendus et le dispositif suspendu. 

 

Permutations 2015 : Une catastrophe annoncée.

 

 

 

 

Bourse du Travail Rue Fernand Pelloutier 60100 CREIL

03 44 66 43 05

 

snudi.fo.oise@orange.fr  

 

 

 

 

         

 

   

13 octobre 2014 1 13 /10 /octobre /2014 14:44

SNUDI FO OISE

Communiqué aux collègues sur la Consultation Nationale du 15 octobre.

Ce mercredi, le ministère nous impose une consultation nationale sur les programmes de maternelle et le socle commun.

Supprimer 3 heures de classe ne pose aucun problème au ministère alors que pour les Réunions d’Information Syndicale, il demande d’assurer l’accueil des élèves !

La première des libertés, c’est de ne pas donner son avis.

La lecture du questionnaire du socle commun mis en ligne et proposé pour la consultation est assez édifiante.

On est d’abord frappé par les termes absents de cette enquête. Il n’est nulle part question d’orthographe, de grammaire, de mathématiques, d’histoire de France, ou de langue ancienne... Le mot d’instruction lui-même a disparu. L’accent est mis sur « le sociétal », sur la « capacité de l’élève à rechercher le consensus », à « travailler en équipe », à « s’impliquer dans des rencontres individuelles », à pratiquer « la bienveillance et à refuser les discriminations. » Les professeurs se voient très fortement incités à renoncer à la notation, au redoublement, à se prononcer contre le maintien d’examens nationaux. La mise en œuvre du socle commun et des programmes de maternelle impliquent une évaluation par compétences, une pédagogie par projet, une orientation laissée aux familles, une progression des programmes par cycle décidée localement, de nouvelles relations avec les parents…

 

 Les personnels n’ont pas à subir cette mascarade de consultation où, de toute façon, tout est déjà décidé par le ministère.

 

S’il prenait l’avis des personnels, le ministère n’aurait pas mis en œuvre la réforme des rythmes scolaires, il n’aurait pas publié ses décrets contre les personnels. Il n’est pas dans les attributions des directeurs d’école qui ne sont pas des chefs d’établissement d’organiser de telles consultations et d’établir des synthèses sur les programmes, pas plus qu’il n’est dans celles des enseignants d’exprimer leur opinion dans un tel cadre contraint.

 

Dans ces conditions, le SNUDI FO de l’OISE invite les personnels à indiquer qu’ils n’ont pas d’avis à donner aux questions posées, lors de la consultation organisée le 15 octobre sur le socle commun et les programmes de maternelle.

 

Enfin, les enseignants qui ne sont pas en service le mercredi 15 octobre ne peuvent être contraints de participer à cette consultation ; tout comme les collègues qui sont invités à se réunir hors de leur école de rattachement (collège par exemple) ne peuvent être contraints à s’y rendre.

 

N’hésitez pas à contacter Force Ouvrière pour toute difficulté rencontrée à ce niveau.

Repost 0
Published by SNUDI FO OISE - dans Actualités Oise
commenter cet article